Vous l'avez découvert en entrant ici, je suis une Princesse. Et chaque princesse a son petit monde à elle. Dans mon château à moi, il y a de la musique qui résonne en permanence. Mais point de Vivaldi ni de Mozart comme mes consoeurs du XVIè siècle (lire croix-v-bâton pour ceux qui ont un peu de mal avec les chiffres romains). Non, en tant que princesse des temps modernes, mes prodiges à moi portent les noms de Kanye West, Jay-Z et autres Lil Wayne. Comme dirait ma Môman, "je n'arrive même pas à prononcer leurs noms, alors leur musique..."

Quoi qu'il en soit, chaque Princesse a ses privilèges. Celui qui m'a été octroyé : gagner deux billets pour aller voir le Watch The Throne tour de Jay et Kanye (oui, maintenant que je les ai vus en vrai, je peux les appeler par leurs prénoms !) Un nom de spectacle plus qu'adéquat pour mon sang royal !

 

 SAM_0476

(me voilà avec mon Trésor !)

 

Et puisque je suis une Princesse sympa, je tiens à vous faire partager ma folle soirée ! (chouette hein ?!)

(Cliquez sur les mots en rose pour en savoir plus ;) )

Il est 19h30. Une énorme masse humaine est agglutinée devant les portes du Centre Bell, n'attendant que l'ouverture des portes pour aller se réchauffer à l'intérieur. Les agents de sécurité essayent tant bien que mal de circuler pour mettre un peu d'ordre dans le cohue. Sésame s'ouvre enfin, et je fus bien étonnée de voir l'endroit vers lequel tout le monde se dirigeait : le stand de vendeurs de bière ! C'est là que tu réalises que t'es bien au Québec (au cas où tu l'avais pas encore compris avec le froid et l'accent des gens autour de toi...) Le concert est annoncé dans une heure, ça leur laisse largement le temps d'en boire quelques unes avant de gagner leurs places. Mon amie et moi, billets en main, partons tout de suite à la recherche de nos sièges. Section 324, rang A, sièges 3 et 4. Après avoir fait tout le tour de l'aréna, nous y arrivons enfin. Nous sommes placées tout en haut, avec une parfaite vue sur la scène. Tellement haut que ça nous a donné le vertige. Plus que 30 minutes avant l'heure annoncée du concert. Nous cherchons un moyen de passer le temps et de combattre l'excitation. 

Finalement, à 21h20, soit 35 minutes après l'heure annoncée, les lumières s'éteignent et la foule (y compris nous) s'époumonne en choeur. Le duo de rappeurs apparaît, postés sur deux énormes cubes d'un bout et de l'autre de l'aréna. Ils entonnent deux chansons de leur album commun, H.A.M et Who Gon' Stop Me, pendant que les cubes s'élèvent dans les airs. Des images d'animaux agressifs sont projetées sur les façades des cubes.

 

WTT debut

 

Le duo se retrouve côte à côte sur la grande scène pour entonner leur tube Otis, alors qu'un grand drapeau Américain tombe derrière eux. Sur les écrans géants, on peut lire en gros caractères le titre des chansons suivantes : Welcome To The Jungle et Gotta Have It.
 Il est temps pour nos deux artistes de chanter des tubes de leurs répertoires respectifs. Jay-Z commence avec Jigga What, Jigga Who, puis c'est au tour de Kanye de monter sur scène et de reprendre en choeur avec la foule des succès tels que Can't Tell Me Nothing, Flashing Lights et le fameux Jesus Walks, qu'il entonne à genoux. Comme à son habitude, Mr West a intégré un jeu de lumières incroyable à l'aide de nombreux lasers colorés. Jay-Z rejoint son ami pour continuer son set de chansons personnelles. 
Les deux rappeurs enflamment le public avec Run This Town et Monster, puis Kanye West prend la relève en solo avec son single Power, durant lequel des boules de feu sont projetées en l'air.

Les lumières s'éteignent alors que Jay-Z remonte sur scène. On entend les premières notes de Made In America alors que des milliers d'écrans de téléphones et de flammes de briquets illuminent le Centre Bell. (J'avoue, j'ai eu des frissons pendant cette chanson... Quoi ? C'était beau !). Jay et Kanye s'asseyent ensuite pour chanter New Day, puis Jay-Z nous offre un nouveau set avec Hard Knock Life, Izzo (H.O.V.A) et Empire State Of Mind, que tout le monde reprend à l'unisson.

 

SAM_0498

 

Kanye réapparaît sur le cube duquel avait commencé Jay-Z. Sous des lumières rouges, il entonne Runaway et Heartless en version auto-tune, puis met le feu à la salle avec Stronger. Juché sur le cube opposé, Jay-Z commence On To The Next One dans le noir ; on voit son image sur les façades du cube, la mise en scène est parfaite. Il continue avec Dirt Off Your Shoulders, puis retourne sur la scène principale pour That's My Bitch en duo. Kanye prend le relais avec Good Life, Touch The Sky et le très attendu All Of The Lights. Jay retourne sur la scène et on entend les premières notes de Big Pimpin', très bonne surprise puisque cette chanson a plus de 10 ans. Kanye continue avec Gold Digger, puis Jay reprend avec 99 Problems, que des classiques.

Le show touche bientôt à sa fin. La voix de Beyoncé retentit pour l'intro de Lift Off, puis le duo pousse l'ambiance à son meilleur avec Niggas In Paris, qu'ils chantent deux fois. Ils quittent la scène sous les applaudissements et les hurlements des 15 000 fans présents, faisant vibrer le Centre Bell. Après quelques minutes de rappel, nos deux rappeurs reviennent sur la scène pour 3 autres reprises de Niggas In Paris.

Le concert aura duré 2h30 pendant lesquelles tout le Centre Bell était debout, dansant et criant au rythme des 39 chansons offertes par les deux artistes.

 

Comme quoi, il fait bon être une Princesse de nos jours !