john lenon

Je pense qu'on a tous et toutes une cause particulière qui nous tient à coeur, qui nous touche profondément et pour laquelle on est prêt à bouger pour changer les choses. Quand on regarde un peu autour de soi, on se rend compte que le monde ne tourne pas rond. Et on aimerait tellement pouvoir faire quelque chose pour tout. Certains vont militer pour la défense des animaux, d'autres contre le cancer ou le SIDA, d'autres encore iront manifester pour les sans-abris. Moi, ma cause, c'est les gens. Pour moi, chacun devrait être libre. Libre de penser comme bon lui semble et d'exprimer ses opinions à voix haute, libre de croire en ce qu'il veut, libre de s'habiller comme il veut et d'aimer qui il veut, sans avoir peur de se faire emprisonner ou tuer. C'est pourquoi je milite pour Amnistie Internationale. Ce que je fais au sein de l'organisme est simple : j'écris. Puisque c'est mon seul talent artistique, autant le mettre au service de ceux qui en ont besoin ! J'écris des lettres aux gouvernements, aux ambassades, aux organisations de pays différents dans lesquels un homme, une femme ou un groupe ont vu leurs droits bafoués et leur liberté envolée. Je prend mon stylo et mon papier et j'écris. Pour leur montrer que, si on bouge tous ensemble, ça peut changer quelque chose.

Aujourd'hui, c'était la Journée mondiale des Droits de l'Homme. Pour marquer le coup, j'ai participé au Marathon d'écriture pour la campagne "Ecrire, ça libère !". Il s'agissait d'aller s'asseoir et d'écrire des cartes de voeux à des personnes emprisonnées dans les 5 continents. Ainsi, Jean-Claude, Ines et Valentina, Omar, Chiranuch, Jabbar, Maikel, Hamid, Mohammad, Fatima, ainsi que les membres du syndicat SINALTRAINAL et les habitants de Port Harcourt au Nigéria pourront recevoir des milliers de cartes du monde entier. Pourquoi ? Tout simplement pour leur montrer qu'en cette période de fêtes de fin d'année, ils ne sont pas seuls. Pour leur montrer que, quelque part dans le monde, quelqu'un pense à eux et lutte pour leur liberté.

Je suis fière d'avoir participé à cette campagne, car je sais que, d'une façon ou d'une autre, j'ai apporté un petit bout de bonheur dans le coeur de quelqu'un. Et ça, c'est juste incroyable. Cela m'a aussi permis d'avoir un autre regard sur ma vie. Etudiante, je me plains souvent du manque d'argent, de la charge de travail que j'ai à faire à l'école, du froid qu'il fait dehors... Mais hey ! J'ai un toit au-dessus de ma tête, j'ai de la nourriture dans mon assiette, j'ai des vêtements chauds et une couverture dans laquelle me blottir le soir, j'ai la chance d'avoir un accès à l'éducation. J'ai surtout la chance de vivre dans un pays libre où on ne me harcèle pas et où on me laisse penser et m'exprimer tranquillement.

Si vous aussi, vous voulez réchauffer le coeur et la fin d'année de ces personnes, vous pouvez cliquer ici ou sur les liens un peu plus haut pour chaque personne et leur envoyer une petite carte.


Mother_Teresa_in_Type_by_Dencii


Et vous, c'est quoi votre combat ?

 

(petite note de blog ce soir, j'ai beaucoup d'étude en cette période d'examens finaux, mais ça valait la peine de faire une petite pause dans mes révisions pour vous en parler ;) )

 

[Edit du 04/01]

Un des prisonniers à qui nous avons écrit a été libéré, il s'agit de Jabbar ! Cela me donne de l'espoir pour la suite ! Bonne continuation à lui !