Bon, alors, si je me fie à mon fil d'actualités sur Facebook, le sujet "hot" de la semaine c'est... Noël ! Alors pour rester dans l'ambiance du moment, je vais écrire une note là-dessus, comme ça je me fondrai bien dans la masse médiatique !

(ah ben zut, j'suis pas à la page, j'ai raté le sujet de l'intimidation à l'école, c'est has-been maintenant ! (ironie, quand tu nous tiens... !))

Par contre, je vais rester "ben soft" comme ils disent ici, point de grande clameur indignée sur le fait qu'on ne peut plus se souhaiter un joyeux Noël ni décorer à notre guise les espaces publics, point de dénonciation injustifiée des immigrés, non, juste une petite note de blog toute mignonne sur le temps des fêtes... Comme ça, vous êtes prévenus !


Moi, j'aime ça la période avant Noël... Aujourd'hui, je me promenais au centre ville de Montréal, et mon âme d'enfant a ressurgi lorsque je me suis surprise à écarquiller mes yeux devant toutes les lumières et les décorations qui ornaient la rue et les devantures des boutiques (bon, okay, ils ont allumé les guirlandes depuis le 15 novembre déjà, mais ça n'a pas la même saveur avant le 1er décembre, on est d'accord ?)

Voir les vitrines de Noël sur la Ste Catherine, les villages de Noël dans les centres commerciaux, les premiers patineurs du Vieux-Port, les grosses couronnes illuminées sur les façades des banques sur McGill, moi, à 22 ans moins 1 mois, ça m'émerveille. Ouvrir la petite fenêtre de mon calendrier de l'avent (que je n'ai pas encore acheté, mais chut...) pour déguster mon chocolat du jour, ça me donne une bonne raison de me lever le matin. Est-ce que vous aussi, vous trouvez que les chocolats du calendrier de l'avent n'ont pas le même goût que que les autres chocolats ?

Et puis, Noël, ce n'est pas juste les guirlandes, le sapin, les cadeaux qu'on déballe frénétiquement en pyjama au petit matin, ce n'est pas juste le gros bonhomme en rouge, les marchés artisanaux, le chocolat chaud et le gui. Non, Noël c'est avant tout une période de partage, de trêve, de pardon, c'est le temps de dire à son prochain à quel point on l'aime, c'est le temps de mettre son ego de côté et de voir un peu plus loin que le bout de son nez. C'est le temps d'arrêter de chipoter pour des petits détails sans grande importance, de mettre ses soucis en attente et de se concentrer sur les petits plaisirs de la vie.

Alors oui, sortez vos crèches, vos chaussettes, vos boules et vos guirlandes, allumez un feu dans votre cheminée et réunissez-vous autour avec les gens que vous aimez, parce que c'est ça, Noël.

Moi, pour Noël, je souhaite que tout le monde puisse avoir un toit au-dessus de sa tête, un repas chaud dans son assiette, une couverture douillette pour s'y blottir, que tout le monde puisse avoir une chance de choisir la façon de vivre sa vie. Malheureusement, je n'ai pas de super-pouvoirs alors je ne peux pas réaliser mon voeu de Noël, mais ce que je peux faire, c'est distribuer des sourires à ceux qui ont perdu le leur, et aider les causes pour lesquelles je me bats. 


7824983pere-noel-jpg

Et vous, vous faîtes quoi pour Noël ?