Comme je n'ai que peu d'inspiration aujourd'hui et une montagne de travail (eh oui ! la vie d'une jeune Princesse est bien remplie !), je vous offre une vieille chronique que j'ai rédigée pour un de mes cours (instruite, la princesse !)

Bonne lecture !

lecture31 



On dit toujours que l'herbe est plus verte ailleurs. C'est surement ce qu'a voulu vérifier la charmante jeune femme à côté de qui j'étais assise chez le coiffeur. Blonde, les cheveux lisses, elle demande une couleur brun chocolat, et une permanente. Évidemment. On veut toujours le contraire de ce qu'on a, c'est bien connu. Cette fille là, je la recroise quelques jours plus tard, chez la fleuriste, en train de se plaindre de ses cheveux à cette pauvre madame qui n'avait pourtant rien demandé. Non mais dans quel monde on vit ? Dans un monde où on paye près de 100$ pour changer de look, pour finalement se rendre compte qu'on aimait mieux ça avant ? J'aurai voulu lui dire, moi, à cette pauvre fille, que j'aurais aimé vivre à l'époque des peintres néoclassiques, quand le critère de perfection esthétique était la rondeur, que j'aurais aimé être la Grande Odalisque d'Ingres, ou la femme du Déjeuner sur l'herbe de Manet. Même Crystal Renn (vous savez, cette super top model grande taille) s'est mise à faire rentrer son gros derrière dans des vêtements tout minis ! J'aurai voulu lui dire que j'envie les stars des magazines, celles qui rentrent sans peine dans des mini-robes fourreau de chez Armani, celles qui n'ont pas un poil de graisse et qui s'exhibent en trikini échancré en couverture de Elle. Est-ce que c'est pour autant que je vais aller dépenser mon salaire, durement gagné à la sueur de mon front, dans une liposuccion ? Non madame. Parce que je sais que quand je serai mince, mes poignées d'amour me manqueront. Alors autant économiser ça tout de suite.

C'est fou comme les valeurs se perdent. « Tu ne convoiteras […] aucune chose qui appartienne à ton voisin », dixième commandement de la Bible. À voir la société de consommation intense dans laquelle on vit, Moïse se retournerait dans sa tombe ! Il suffit d'aller traîner un peu dans un centre commercial pour s'en rendre compte. Faites l'exercice : promenez vous dans les rayons et comptez le nombre de femmes qui se ruent sur des articles « parce que ça lui va tellement bien à Eva Longoria ! » Oui, mais vous n'êtes pas Eva ma bonne dame, alors contentez vous de ce que vous avez. Par conséquent, pas la peine non plus de fantasmer devant les nouvelles photos publiées dans Star System de ladite Eva et de son (superbe) mari en vacances aux Caraïbes. Et si, pour changer des vacances en camping avec les beaux-parents, vous partiez cette année rendre visite aux orphelins d' Haïti ? Il me semble qu'ils aimeraient bien, eux, passer une semaine au camping Nirvana de Robertson avec François et Ginette...

De toute façon, être brune et avoir la peau d'une blonde, c'est pas beau. Puis on dit toujours que les hommes préfèrent les grosses. Et au camping, on s'en fout pas mal des complexes, tout le monde a les mêmes. N'empêche que ça ferait pas de mal de se faire dorer la pilule en maillot de bain Chanel sur un yacht privé... Mais finalement j'aime bien ça moi, traîner en short et faire des grillades avec papi François et mamie Ginette. L'important, c'est de rêver, et de pouvoir continuer à regarder l'herbe chez le voisin, non?


 herbe-verte-et-feuilles